6 espèces pour lesquelles vous devrez aiguiser vos sens

Une rencontre avec un animal rare dans la nature est une expérience unique. Contrairement à ce que vous pensez peut-être, il ne faut pas nécessairement aller s’envoler vers des contrées lointaines pour les observer. Avec quelques connaissances, une paire de jumelles et une bonne dose de patience, vous pourrez croiser le chemin de ces animaux peu communs. Préparez vos chaussures de randonnée !

Le castor

Une petite présentation ? Le castor est le plus grand rongeur d'Europe, mais fait aussi partie des plus grands spécimens de cet ordre au monde. Cet animal aquatique peut mesurer jusqu'à 1 mètre de long et peser jusqu'à 30 kilos. Le castor se caractérise par une large queue aplatie, des pattes arrière palmées et des dents aiguisées.

 

Où le trouver ? Le castor vit près des rivières, lacs, étangs, marais, ruisseaux et fossés. Un accès à l'eau toute l'année et un endroit suffisamment boisé font son bonheur. Les castors vivent normalement dans les forêts, mais ils s'adaptent également à un environnement agricole et même urbain.

 

C'est dans les Ardennes belges que vous aurez le plus de chance d'observer un castor sauvage. L'animal est aussi bien présent en Flandre, notamment le long de la Meuse et de l'Asbeek dans le Limbourg, ainsi que de la Dyle et de la Winge dans le Brabant flamand.

 

Comment le repérer ? Les castors sont surtout actifs au crépuscule et la nuit : c'est à ce moment-là qu'ils vont chercher du bois et de la nourriture. Ils profitent généralement de la journée pour se reposer. Pendant les mois les plus chauds, lorsque les journées sont plus longues, vous pouvez aussi en observer en plein jour. Vous voyez des branches écorcées, des arbres rongés, un barrage (impressionnant) ou une forteresse dans l'eau, des sortes de « toboggans » sur les rives et des empreintes ? Dans ce cas, vous avez affaire à des castors.

 

Saviez-vous que … Les oreilles, les yeux et les narines du castor sont à la même hauteur, afin qu'il puisse utiliser tous ses sens lorsqu'il nage ? Quand il plonge sous l'eau, il est capable de fermer son nez et ses oreilles. 

Plus d'info...

La coronelle lisse

Une petite présentation ? La coronelle lisse, ou couleuvre coronelle, est un serpent non venimeux. C'est l'une des trois espèces de serpents présentes en Belgique (les deux autres étant la vipère péliade et la couleuvre à collier). Elle est brun clair à gris, possède deux rangées de taches sur le dos et mesure au maximum 75 à 80 centimètres de long.

 

Où la trouver ? Trouver la coronelle lisse dans la nature n'est pas une sinécure. À part dans la vallée du Bocq (Province de Namur), ce serpent est menacé dans notre pays. Cette espèce aime surtout les sols secs, comme les prairies (Campine, Kalmthoutse Heide…), la lisière des bois (en Wallonie), les parties plus sèches des tourbières et les zones sablonneuses.

 

Comment la repérer ? Vous aurez besoin d'une bonne dose de patience et d'un œil attentif, mais avec un peu de chance, vous pourrez apercevoir ce serpent durant la journée. La coronelle aime quand il fait nuageux et humide (n'oubliez donc pas vos bottes et votre veste de pluie) et se cache sous les grosses pierres, les blocs ou entre les plantes. Les femelles en gestation aiment prendre le soleil, mais dès que la température est supérieure à 30 °C, elles retournent se cacher.

 

Saviez-vous que … Chaque serpent possède une tache unique au niveau de la nuque ? Un peu comme une empreinte digitale, mais pour les serpents.

La salamandre tachetée

Une petite présentation ? Avec son aspect très voyant, la salamandre tachetée semble tout sauf timide. Difficile de ne pas la voir avec son corps noir ponctué de taches jaunes. La salamandre tachetée, aussi appelée salamandre terrestre ou salamandre de feu, est l'un des plus grands amphibiens d'Europe et peut atteindre 20 centimètres de long.

 

Où la trouver ? Cette salamandre, avec ses motifs noirs et jaunes uniques, vit principalement cachée dans les forêts de chênes et de hêtres. Très rare, on la trouve surtout au sud du sillon Sambre et Meuse. En Flandre, on peut la rencontrer dans les forêts des Ardennes flamandes, dans le bois de Hal et la forêt de Meerdael (Brabant flamand), ainsi que dans la forêt de Soignes. Elle se montre parfois aussi dans la région des Fourons.

 

Comment la repérer ? Observer la salamandre tachetée dans la nature est un véritable défi. Elle est surtout active la nuit. Pendant la journée, elle préfère rester à l'abri sous les pierres, le bois mort ou dans les tas de bois. Elle aime aussi beaucoup s'enfouir sous une épaisse couche de feuilles. C'est au début du printemps ou en automne que vous avez le plus de chances de l'apercevoir, pendant ou juste après une averse. Vous l'aurez compris, une rencontre avec cette belle créature se mérite !

 

Saviez-vous que … On lui donne le surnom de « salamandre de feu », car on pensait autrefois qu'elle naissait dans les flammes ? Comme elle aime se cacher sous le bois, il n'était pas rare que des bûcherons en ramènent involontairement. Ce n'est qu'au moment où l'on jetait le bois dans le feu que la salamandre sortait de son sommeil.  

La loutre

Une petite présentation ? Avec sa longue queue de 30 à 50 centimètres, la loutre est un magnifique animal pouvant atteindre une longueur de 140 centimètres. Avec son corps fuselé et ses pattes palmées, ce mustélidé est parfaitement adapté à la vie aquatique. Sa fourrure est généralement plus claire au niveau du ventre.

 

Où la trouver ? Dans l'eau ! L'eau douce, pour être plus précis. Depuis les années 80, elle n'avait plus été aperçue et l'espèce avait donc été déclarée en extinction dans notre pays. Mais en 2012, elle a été observée (et filmée) au Smeetshof, une réserve naturelle gérée par Natuurpunt dans le Limbourg. Des loutres ont ensuite été repérées à Willebroek, Bocholt, Lubbeek et dans la vallée de l'Escaut maritime. En 2017, un nid a même été découvert dans le nord de la vallée de l'Escaut. La loutre est donc de retour !

 

Comment la repérer ? Les loutres restent rares et difficiles à observer. Vous devrez renoncer à une bonne nuit de sommeil, car ce sont des animaux nocturnes. La journée, elles se cachent généralement dans les roseaux, les arbres creux ou dans des terriers. Vous trouverez peut-être des empreintes sous les ponts, car c'est souvent à cet endroit qu'elles sortent de l'eau. Leur empreinte ressemble à celle d'un chien ou d'un chat, mais possède un orteil en plus (5).

 

Saviez-vous que … Les loutres ne vivent que 3 à 4 ans dans la nature, alors qu'en captivité, elles peuvent atteindre 11 à 15 ans ? 

Le loup

Une petite présentation ? Le loup européen ou eurasiatique est un prédateur discret qui peut vivre seul ou en groupe (la meute). Son poil est court et rêche, avec une zone blanche caractéristique au niveau du cou. Dans nos contrées, les loups pèsent rarement plus de 40 kilos, mais en Russie, certains individus de plus 80 kilos ont été aperçus.

 

Où le trouver ? En Wallonie, deux loups ont été signalés au cours des dernières années : un à Gedinne, dans la Province de Namur (2011) et un à Masbourg, dans la Province de Luxembourg (2016). Début 2018, le retour du loup en Flandre a été confirmé : la louve Naya, équipée d'un collier GPS, a traversé la frontière entre les Pays-Bas et la Belgique à Bocholt. Le 11 mars 2018, un loup a été retrouvé mort à Opoeteren. Il ne s'agissait pas de Naya, mais d'un mâle qui ne possédait pas de collier GPS. Bon à savoir : les loups ont un territoire s’étendant sur 200 à 2 000 km2.

 

Comment le repérer ? Le loup est un animal très discret. Il s'enfuit dès qu'il voit ou entend un homme. Mieux vaut donc ne pas faire de bruit et vous camoufler. Les loups sont également actifs de jour, vous ne devrez donc pas sacrifier votre sommeil. Un jeune animal à la recherche d'un nouveau territoire peut faire une apparition dans un champ ou même le long d'une autoroute. L'empreinte du loup, d'environ 8 à 10 centimètres de long, ressemble sans surprise à celle d'un chien, bien qu’elle soit plus ovale.

 

Saviez-vous que … Les loups ont des sens incroyablement développés ? À une distance de 300 mètres, face au vent, ils sont déjà capables de sentir les autres animaux. Ils ont un angle de vision de 250° (contre 180° pour l'homme). Et ils sont aussi capables d'entendre des sons à haute fréquence que nous ne percevons pas. Par ailleurs, leur fourrure leur offre une protection idéale : ils peuvent supporter des températures allant jusqu'à -40 °C.  

Le Lynx

Une petite présentation ? Avec ses favoris à rendre jaloux les fans de rockabilly, ses pinceaux de poils élégants sur les oreilles et sa queue courte, le lynx eurasiatique est un véritable spectacle à lui tout seul. Ce félin haut sur pattes peut atteindre une taille de 130 cm de long et peser jusqu'à 25 kilos, même si on a déjà trouvé des individus atteignant 38 kilos.  

 

Où le trouver ? Pendant longtemps, le lynx n'a plus été observé dans notre pays, mais depuis 2002, il est de retour dans le nord des Ardennes, notamment près de Vielsalm, et dans la région des Fourons. En Flandre, des indices trahissent la présence du lynx, et il a été vu à plusieurs reprises. Fin 2017, à Sint-Martens-Voeren (Limbourg), deux agents ont filmé un animal ressemblant énormément à un lynx. Des experts ont confirmé cette supposition, mais il est impossible d'être sûr à 100 %.

 

Comment le repérer ? Les lynx sont très rares et très farouches. De plus, ces animaux sont surtout actifs au crépuscule et dans des forêts denses. Ils marquent toutefois leur territoire en griffant les troncs d'arbres. Cela peut donc vous mettre sur la voie. Recherchez également des traces. Leur empreinte ressemble à celle d'un gros chat, avec quatre coussinets. 

 

Saviez-vous que … Vous n'avez absolument rien à craindre du lynx ? Tant qu'il a la possibilité de s'enfuir, il ne présente aucun danger pour l'homme. De plus, il ne risque pas de vous poursuivre pendant longtemps, car il n'a pas beaucoup d'endurance. Il s'approche discrètement de sa proie et se poste en embuscade, comme un chat.

Dans leur habitat naturel, les animaux sauvages sont rois, veillez donc à ne pas perturber leurs habitudes. Ces conseils vous aideront à observer les animaux en Belgique, dans le respect de l'environnement.