L’Itinéraire de randonnée de l’année est...

À la recherche des plus beaux itinéraires de randonnée de Belgique ? Planifiez dans ce cas une balade dans le Limbourg méridional. Ce circuit a été récemment élu « Itinéraire de randonnée de l’année » parmi une liste comptant encore dix autres nominés. Et il mérite ce titre à bien des égards !

© Arailt

Une balade dans le Limbourg méridional

À en croire le jury, cette randonnée a de nombreux atouts. Selon lui, ce circuit composé de nombreux chemins, principalement non asphaltés, offre une grande variété de paysages. De plus, cette boucle de 277 kilomètres répartis en 11 étapes vous permet de traverser trois pays : la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne.

 

Et c’est bel et bien un autre atout, étant donné que chaque pays a non seulement sa propre langue, mais aussi son propre cadre naturel et sa propre culture. Le jury n’a d’ailleurs pas hésité à qualifier cette balade de vrai voyage de découverte.

Les 11 étapes en détail

Les 11 étapes de ce parcours vous permettront de le scinder facilement en fonction de vos préférences. La balade n’en sera pas moins sportive, l’étape la plus courte faisant tout de même 19 kilomètres. Mais, avec un minimum dentraînement et le matériel adéquat, ce n’est vraiment pas insurmontable. Et si c’est vraiment trop, vous pouvez également écourter vous-même chaque étape.

Étape 1 : Aix-la-Chapelle – Herzogenrath

Vous commencez votre périple dans la ville allemande d’Aix-la-Chapelle. Vous savez, la ville de Charlemagne. Juste en périphérie de la ville, vous découvrirez le Lousberg, que vous pourrez gravir pour apprécier un sublime panorama sur Aix-la-Chapelle. Vous marcherez ensuite dans la vallée de la Worm en direction d’Herzogenrath.

 

Incontournables :

  • À Aix-la-Chapelle, ne manquez pas de visiter ces célèbres hauts lieux que sont la cathédrale, l’Elisenbrunnen (fontaine d’Élise) et la Puppenbrunnen (fontaine aux poupées).
  • Malgré son nom, le Lousberg n’est pas une montagne, mais bien une colline. Il culmine à 264 mètres au-dessus du niveau de la mer et se trouve au nord de la périphérie.
  • La vallée de la Worm est une oasis de verdure où vous vous laisserez gagner par la sérénité. N'oubliez pas vos jumelles si vous souhaitez apercevoir des oiseaux tels que le martin-pêcheur et le râle d’eau.

Distance : 19 kilomètres

Étape 2 : Herzogenrath – Schinveld

Lors de cette deuxième étape, vous franchirez la frontière néerlandaise en direction de Kerkrade. Durant une bonne partie du chemin, vous longerez la Worm pour ensuite retraverser la frontière allemande et marcher à travers le Teverener Heide. L’étape se termine dans la ville néerlandaise de Schinveld.

 

Incontournables :

  • Le château Burg Rode qui accueille régulièrement des concerts et des représentations.
  • Ne manquez pas de visiter l’ancienne abbaye de Rolduc qui abrite une sublime église abbatiale.
  • Prenez le temps de flâner dans la lande et les étangs du Teverener Heide.

Distance : 28 kilomètres

Étape 3 : Schinveld – Susteren

Après votre balade dans Schinveld, vous traverserez de nouveau la frontière allemande à Gangelt. Cet itinéraire vous permettra de sillonner la zone naturelle de la vallée de Roode Beek, où le Roode Beek (il s’agit en fait d'un ruisseau) dessine bel et bien la frontière officielle entre les Pays-Bas et l’Allemagne. Vous terminerez de nouveau votre randonnée aux Pays-Bas, à Susteren.

 

Incontournables :

  • La zone naturelle de la vallée de Roode Beek et le Roode Beek proprement dit qui, ces dernières années, a subi quelques changements pour retrouver son cours naturel.
  • Le petit hameau allemand d’Isenbruch qui, outre quelque 300 habitants, abrite également une splendide chapelle.
  • L’IJzerenbos à deux pas de Susteren : un territoire offrant des paysages variés alternant entre forêts de feuillus, champs et prairies.

Distance : 27 kilomètres

Étape 4 : Susteren – Eisden

Depuis Susteren, vous mettrez le cap sur la frontière belge. Cette étape vous dévoilera des paysages plus urbanisés, mais vous retrouverez également beaucoup de verdure éparse. Vous entrerez ainsi en Belgique en profitant de la nature sublime de Maasmechelen. Cette étape se termine à Eisden.

 

Incontournables :

  • Le Limbrichterbos qui vous dévoilera tour à tour ses arums, ses anémones des bois et ses adoxes musquées.
  • Le château Grasbroek, un édifice du 16e siècle ayant bénéficié d’importants travaux de rénovation en 1987.Le petit village de Leut (une commune de Maasmechelen) avec son château et son centre pittoresque.
  • Le Parc national de la Haute Campine se situe à deux pas d’Eisden et vaut certainement le détour.

Distance : 26 kilomètres

Étape 5 : Eisden – Bessemer

Il s’agit assurément de l’une des étapes les plus ardues, avec notamment les anciens terrils de la région d’Eisden. L’ascension est corsée, mais le jeu en vaut la chandelle : une fois en haut, vous bénéficierez d'un sublime panorama sur un lac qui vous donnera l’impression, avec un peu d’imagination, d’être en Scandinavie. Ensuite, votre balade vous conduira jusqu’au Parc national de la Haute Campine.

 

Incontournables :

  • Connecterra, l’accès principal au Parc national de la Haute Campine d’où vous apprécierez le plus beau panorama de Belgique.
  • Le Parc national de la Haute Campine regorgeant d’atouts pour les amoureux de la nature, comme une harde de pas moins de 700 sangliers.
  • Le Zandloperpad qui vous mènera sur 1,5 kilomètre à la découverte de l’ancienne sablière.

Distance : 29 kilomètres

Étape 6 : Bessemer – Bilzen

Le thème central de cette étape, c’est la « verdure ». Depuis Bessemer, vous prendrez la direction du « stiltegebied » Zwarteput, une zone de silence où dominent les bruits de la nature. À mi-parcours, vous traverserez le canal Albert avant de vous enfoncer dans le Munsterbos. En suivant ce cours d’eau qu’est le Bezoensbeek, vous arriverez à De Wijers, des viviers dont l’aménagement remonte au Moyen-Âge. Vous rejoindrez ensuite Bilzen.

 

Incontournables :

  • La zone de silence Zwarteput à Zutendaal qui se caractérise par ses paysages composés de bois et de prairies. Vous apprécierez en outre quelques vallées creusées par des ruisseaux et de jolis paysages agricoles.
  • Le Munsterbos avec ses sentiers et ses petites chapelles pittoresques.
  • De Wijers un domaine unique avec plus de 1.000 viviers. Soit quelque 700 hectares d’étendues d’eaux et de roselières.
  • La Sint-Amorkapel construite à partir de gravats de la Deuxième Guerre mondiale.
  • Les ruines du château de Jonckholt, les vestiges d’un château médiéval.

Distance : 22 kilomètres

Étape 7 : Bilzen – Tongres

Entre Bilzen et Tongres se déploient les paysages ondoyants de la Hesbaye. Ici, champs, bosquets et vergers se partagent le paysage, offrant ainsi une grande variété de décors aux randonneurs. La dernière partie du chemin en direction de Tongres vous fera d’ailleurs emprunter un viaduc romain.

 

Incontournables :

  • Le Kluis van Vrijhern, un ermitage dont la chapelle Loreto datant du 18e siècle s’inspire de la Casa Santa de Loreto, un lieu de pèlerinage italien.
  • La zone naturelle de la Gerlabeekvallei, une région encaissée où, avec un peu de chance, vous pourrez apercevoir un blaireau.La zone naturelle de Steenbroek comptant plus de 50 variétés de pommiers, poiriers et pruniers.
  • Tongres et son centre des plus charmants : un ancien camp de l’armée romaine qui s’est ensuite hissé au rang de place forte gallo-romaine, comme en témoignent encore certains vestiges.

Distance : 27 kilomètres

Etappe 8: Tongeren – ViséÉtape 8 : Tongres – Visé

C’est de nouveau un petit bout de Wallonie que vous découvrirez sur cette portion du chemin. Après Tongres et un petit tour dans la zone naturelle De Kevie, vous passerez la frontière linguistique. En suivant la jolie vallée de la Meuse, vous atteindrez enfin la petite ville de Visé.

 

Incontournables :

  • La zone naturelle De Kevie où vous pourrez notamment apercevoir des castors.
  • Les grottes de marne de Kanne dont vous pourrez découvrir les fascinants univers souterrains et en surface.
  • L’ancienne chocolaterie de Nerem : un site de 10.000 mètres carrés témoignant d'un riche passé.

Etappe 9: Visé – Noorbeek

Votre point de départ à Visé n’est autre que la chapelle Loreto. Vous suivez ainsi le GR5 sur quelques kilomètres pour rejoindre Dalhem. Vous emprunterez une ancienne voie ferrée pour rallier Mortroux. À travers champs, vous rejoindrez l’abbaye du Val-Dieu où vous pourrez étancher votre soif avec une bière d’abbaye. Vous ferez ensuite un bref passage par la Région flamande, avant de mettre le cap sur le village néerlandais de Noorbeek.

 

À ne pas manquer :

  • Le centre historique de Dalhem dont les livres d’histoire font état dès 1080.
  • La superbe vallée du Rau d’Asse (également connu sous le nom de Ri d'Asse ou de ruisseau d'Asse) dans la vallée de la Meuse.
  • L’abbaye du Val-Dieu (Godsdal) dont la brasserie a repris ses activités depuis 1997. Vous pourrez non seulement y déguster les bières du Val-Dieu (blonde, brune et triple), mais aussi le fromage « Abbaye du Val-Dieu ».

Distance : 24 kilomètres

Étape 10 : Noorbeek – Kelmis

Après un bref passage par les Pays-Bas, vous refranchirez la frontière belge. Vous mettrez alors le cap sur la Calamine. Un parcours qui fera assurément plaisir aux passionnés de trains et d’histoire, car vous suivrez en permanence les lignes historiques et apercevrez l’impressionnant viaduc ferroviaire de Moresnet long de 1.200 mètres.

 

Incontournables :

  • La gare désaffectée de Montzen, une imposante gare de formation construite par les Allemands durant la Première Guerre mondiale. Des centaines de trains de marchandises y passent encore quotidiennement, sans toutefois s’y arrêter.
  • Le viaduc ferroviaire de Moresnet, surplombant la vallée de la Gueule. Un autre vestige de la Première Guerre mondiale et l'un des ponts ferroviaires les plus célèbres d’Europe.

Distance : 25 kilomètres

Etappe 11: Kelmis – Aken

Après la Calamine, vous bouclerez le parcours en revenant à Aix-la-Chapelle. En chemin, vous passerez par de petits villages tels qu’Astenet et par la forêt d’Aix-la-Chapelle (Aachener Wald). Après l’ascension sportive du Martinsberg, vous rejoindrez Aix-la-Chapelle, le point de départ de cette randonnée.

 

À ne pas manquer :

  • Astenet avec cet édifice du 18e siècle qu’est le château Thor, également connu sous le nom de Schloss Thor ou de Haus Thor, aujourd'hui reconverti en hôtel-restaurant.
  • L'impressionnant Hammerbrug, un viaduc ferroviaire long de 200 mètres et enjambant la vallée de la Gueule.
  • La forêt d’Aix-la-Chapelle et ses 100 kilomètres de sentiers balisés.

Distance : 22 kilomètres

>>Vous aussi, vous aimez sillonner les plus beaux sentiers de promenade ? Partagez les plus belles photos de vos aventures sur Facebook et Instagram avec le hashtag #asadventure !