En route avec le « conteur visuel », Juhani Särglep

Lorsque le photographe et vidéaste estonien Juhani Särglep s’est retrouvé pour la première fois derrière l'objectif, alors qu’il n’était encore qu'un enfant, il a immédiatement contracté le virus. Aujourd’hui, il sillonne le monde pour assouvir sa passion pour la photographie. Avec son appareil photo, il immortalise ses aventures et la beauté des différents pays qu’il explore. 

Vous êtes un véritable globe-trotter. Parmi vos objets personnels, quel est celui que vous emportez partout où vous allez ?

Juhani : « Je possède un appareil photo qui a une signification particulière pour moi. C’est un Zenit de 1990 (une marque soviétique qui a été exportée massivement dans les années 60 et 70, NDLR). Je l’ai reçu de mon grand-père quand j’avais 16 ans. »

Ce cadeau a certainement été un élément déclencheur pour votre carrière. Y a-t-il des personnes qui ont été encore plus déterminantes pour votre avenir de photographe et de vidéaste ?

Juhani : « Mes parents ont eu une influence énorme. Je dois énormément à ma mère, qui était passionnée de photographie, et à mon père, qui m’a acheté ma toute première caméra. Quand j’étais jeune, je réalisais des courts-métrages lors de fêtes de famille et desroadtrips. Ensuite, je me suis passionné pour les sports extrêmes et le skateboard, des disciplines très intéressantes à filmer. Mon intérêt est alors allé crescendo... »

C’est à ce moment que vous avez commencé à voyager et à découvrir un nombre incroyable de lieux. Quelles sont les villes dans lesquelles vous revenez avec plaisir ?

Juhani : « Je reviens régulièrement à Amsterdam, à Tokyo et à Los Angeles. Ces villes sont tellement inspirantes ! L’énergie incroyable que l'on y ressent me permet à chaque fois de me sentir vivant. »

Qu’est-ce qui vous attire tant à Amsterdam ? La ville est-elle très différente de votre ville natale ?

Juhani : « Amsterdam est réellement une ville d’art. J’y viens régulièrement pour me vider l’esprit, trouver l’inspiration et me détendre. Cette configuration de canaux et de petites maisons héritées du 17e siècle - le siècle d’or - est unique au monde. »

Six caméras, un drone et un ordinateur portable, voilà « toute la vie » du conteur visuel Juhani.

Y a-t-il encore des destinations dont vous rêvez ? Quels endroits du monde souhaiteriez-vous (encore) visiter ?

Juhani : « Je suis originaire du nord de l’Europe, donc je suis friand de ce que nous n’avons pas en ces contrées : le soleil et la chaleur. Mon premier long voyage m’a emmené aux Maldives. Nous devions initialement y rester deux semaines, mais finalement, nous y avons séjourné deux mois. Ce qui m’attire, aux Maldives, c’est qu’il s’agit de l’un des endroits les plus reculés du monde. Plus il est difficile de se rendre en un endroit, plus on savoure d’y être. »

C’est tentant, en effet ! Quel a été votre voyage le plus aventureux à ce jour ?

Juhani : « Ma plus grande aventure a sans doute été la découverte du centre de l’Inde : Mumbai. Un choc culturel total dès votre arrivée. Les gens, le trafic, les axes de circulation, les vaches en rue, tout vous paraît irréel. Heureusement, nous voyagions avec le propriétaire de l’une des plus grandes maisons de production cinématographique de Bollywood. J’ai résidé dans son appartement, au 46e étage, pour ainsi dire au beau milieu des bidonvilles... Sortir seul n’était pas une option. Chaque fois que nous quittions son domicile, c’était une aventure en soi. Tout le monde voulait nous toucher, nous prendre en photo, nous demander un autographe. Ils pensaient que nous étions de célèbres acteurs occidentaux présents à Bollywood dans le cadre d’un tournage. »

J'imagine qu'on s'y fait… Que préférez-vous filmer ?

Juhani : « Les voyages, les sujets sur le mode de vie et les lieux exotiques m’intéressent particulièrement. J’adore également toujours autant filmer des sports extrêmes. Créer des clips vidéo et toutes sortes de contenus pour les plateformes de réseaux sociaux me plaît aussi beaucoup. »

Vous êtes en réalité un touche-à-tout de l’image. Une dernière question pour conclure : que contient votre sac de vidéaste ?

Juhani : « J’ai en permanence six appareils, un drone et un ordinateur avec moi. C’est mon équipement de base de photographe-vidéaste. C’est un peu toute ma vie qui se trouve dans un sac ! »

Parcourir le monde en sneakers Timberland

Vous souhaitez, vous aussi, à l’instar de Juhani, parcourir le monde de ville en ville ? Avec la City Roam Cup Sole de Timberland, vous sentirez à peine que vous avez des chaussures aux pieds ! Ces sneakers légères dotées du système AeroCore energy offrent un amorti et un ressort excellents. Vous pourrez découvrir le monde les pieds légers ! La doublure respirante et la semelle amortissante OrthoLite donneront littéralement des ailes à vos pieds et vous permettront de parcourir des kilomètres sur le béton et les trottoirs sans douleurs ni transpiration excessive. En somme, ces sneakers sont les compagnons idéaux pour vos pérégrinations citadines !

 

Astuces voyage de Juhani

  • La plus belle plage : Lucky Bay, à l’ouest de l’Australie – une eau ultra bleue et des kangourous sur la plage
  • Meilleur après-ski : le Japon et les Alpes
  • Meilleure escapade d’un week-end : la pratique du surf
  • Meilleure destination de randonnée : les Maldives - les hôtels sont chers, mais la vie locale est extrêmement bon marché

Sur les photos, vous pouvez voir Juhani portant le tout dernier article de la marque américaine Timberland en reconnaissance à Amsterdam, l’une de ses villes préférées.

>> Découvrez la collection Timberland dans notre boutique en ligne.

Envie de découvrir la face moins connue d’Amsterdam ? Mettez ces lieux à ne pas manquer sur votre liste !