Flâner au pays du Tour des Flandres

Un week-end par an, les cris des amateurs de cyclisme résonnent dans les Ardennes flamandes, la région qui accueille le final du Tour des Flandres. Les klaxons et musiques de la caravane publicitaire. Les centaines de vélos de course qui tremblent sur les pavés. La respiration haletante des coureurs. Mais les autres jours, c’est le silence qui règne ici, seulement interrompu par le chant des oiseaux ou le moteur d’un tracteur qui passe. Lorsque le calme revient, les marcheurs et les amateurs de tranquillité peuvent profiter à leur guise du paysage vallonné entre Renaix, Audenarde, Zottegem et Grammont. Nous partons à la recherche des plus beaux coins du Tour des Flandres.


Conseils pour les randonneurs : quelques lieux à ne pas manquer à proximité du tracé

Le peloton qui passe à toute allure ne vous intéresse pas, mais vous aimez les magnifiques paysages que traversent les coureurs ? Ces perles naturelles ne livrent tout leur potentiel que quand vous les explorez à pied.



Raspaillebos

Jusqu’en 2011, le Bosberg était la dernière bosse à franchir avant Ninove, sur le chemin de la victoire dans le Tour des Flandres. Un vaste bois s’étend sur les flancs de cette colline. Le Raspaillebos est moins connu que le Muziekbos ou le Brakelbos (d’autres buttes-témoins des Ardennes flamandes) mais n’en est pas moins beau. Les sentiers forestiers serpentent à travers les vallées escarpées creusées par les petits ruisseaux. Au printemps, les jacinthes sauvages transforment le Raspaillebos en une forêt enchantée couverte d’un tapis mauve, mais sans attirer les foules comme à d’autres endroits plus connus.

 

Avec un peu de chance, vous apercevrez un écureuil roux, un renard ou un chevreuil. Les hermines, putois, belettes et une foule de rapaces fréquentent également les lieux. Si vous descendez de la colline, vous quittez le bois où sévissait, selon la légende, la bande de Jan De Lichte, et vous arrivez dans un paysage ouvert parsemé de vieilles aubépines, de saules têtards et de chemins creux. Cinq itinéraires pédestres balisés vous emmènent à la découverte de cette perle des Ardennes flamandes.



Zone naturelle Het Burreken

Brakel, Peter Van Petegem, Leberg et Valkenberg. Voici le cœur du pays du Tour des Flandres. À la frontière avec Maarkedal, on trouve Het Burreken, l’une des réserves les plus charmantes de Natuurpunt dans la région. Les promeneurs peuvent choisir la route Salamandre tachetée (7 km), la route Lérot (7,5 km) ou une combinaison des deux (14,5 km). Quel que soit l’itinéraire choisi, vous pouvez vous attendre à un paysage changeant avec de jolis panoramas de prairies en pente, entourées par des saules têtards et des haies vives, et bois de vieux hêtres où il fait bon se balader.

 

Vous passerez par divers sentiers et chemins. Vous pourrez vous reposer sur des bancs offrant un paysage de carte postale. Quel endroit magnifique pour un pique-nique ! Het Burreken est splendide en toute saison, à tout moment de la journée, mais ce sont les lève-tôt qui auront le plus de chances de croiser un renard ou un chevreuil. La salamandre tachetée fréquente aussi les lieux. Elle aime les petits ruisseaux et le bois mort qui traîne çà et là.



La Houppe

Cette région est bien loin des grandes villes et des industries. Ici, les itinéraires vélo populaires sont plus fréquentés que les autoroutes. Même dans les entités plus grandes, comme Grammont, il règne une paisible ambiance de village. Mais c’est dans les petits villages et hameaux que la région laisse voir son vrai visage. Les localités champêtres comme Quaremont, Grimminge, Elst et Dikkele. Lenteur et silence sont ici les maîtres-mots.

 

Juste de l’autre côté de la frontière linguistique, dans le Pays des Collines hesbignon, on trouve La Houppe. Une chapelle en brique rouge, trois rues et cinq cafés, c’est tout ce que vous y trouverez. Cela suffira toutefois pour vous désaltérer après un tour à vélo ou une balade dans le Brakelbos tout proche. À La Caplette, on allume le poêle de Louvain en hiver et le sympathique chien de la maison vient de lui-même se coucher à vos pieds. Bref, que du bonheur.


Vous préférez pédaler ? Voici les plus beaux itinéraires vélo de Flandre

Dans chaque coin des Ardennes flamandes, on trouve une côte mythique ou un secteur pavé dont on connaît chaque centimètre à force de les avoir vus à la télévision. En d’autres termes : c’est un paradis du vélo pour bien faire travailler les mollets pendant une journée, mais sans se refuser une bonne trappiste après une sortie éreintante.



42,7 km en boucle à partir de Grammont

Juste après votre départ de Grammont, vous escaladerez déjà le fameux Mur. Nous vous recommandons de brûler un cierge au sommet pour avoir de bonnes jambes et revenir indemne. Vous en aurez besoin, car cet itinéraire empreinte aussi le Valkenberg et le Berendries, la côte favorite de Greg Van Avermaet. Heureusement, après l’ascension du Mur, vous emprunterez des tronçons plus plats pour profiter du magnifique paysage.

 

En chemin, vous longerez des chapelles et des moulins, des champs et des bois, des ruisseaux et des alignements de saules têtards. Pour les cyclistes assoiffés qui n’ont pas pris assez de potion magique dans leur bidon : vous passerez aussi le long de nombreux cafés légendaires. À Sint-Martens-Lierde, au café De Kartuizer, vous pourrez par exemple boire une bière dans un pichet en pierre. Bien entendu, vous terminerez la journée par une tarte au maton à Grammont. C’est le meilleur moyen de reprendre du poil de la bête !



Tour des Flandres : Boucle Bleue

78 km en boucle au départ d’Audenarde

Trois boucles à vélo ont été créées en l’honneur du Tour des Flandres. Elles partent et arrivent toutes à Audenarde, qui est depuis 2012 la ville d’arrivée de la célèbre classique flamande. La boucle bleue, avec ses 78 kilomètres, est la plus courte. Cela ne veut pas dire que vous pourrez vous reposer sur le vélo. En chemin, vous devrez venir à bout du Vieux Quaremont, du Paterberg, du Koppenberg et du Taaienberg. Il ne vous restera plus qu’à imaginer la foule en délire amassée au bord de la route.

 

À Quaremont, la « Ronde van Vlaanderenstraat » (rue du Tour des Flandres) longe pendant un moment la frontière linguistique. Vous passerez ensuite à côté du monument en l’honneur de Karel Van Wijnendaele, l’initiateur du premier Tour des Flandres. Regardez également la route ! Non pas parce que le trafic est particulièrement dense (vous n’y croiserez personne à part un tracteur égaré), mais bien parce que tous les gagnants du Tour des Flandres, hommes et femmes, sont inscrits à la chaux sur le bitume. Les plus légendaires, comme Briek Schotte, Eddy Merckx et Johan Museeuw, ont même droit à un dessin à leur image.



Tour des Flandres : Boucle Rouge

114 km en boucle au départ d’Audenarde

Cette boucle rouge emprunte l’ancien final du Tour, qui fait encore rêver les plus nostalgiques. Les fanatiques de cyclisme connaissent ces routes comme leur poche, même s’ils n’ont jamais mis les pieds dans les Ardennes flamandes. Le Valkenberg, le Berendries, l’Eikenberg, le Mur et le Bosberg sont des noms inscrits au panthéon du cyclisme. Mettez votre plus grand braquet et pédalez jusqu’à en perdre haleine sur les pavés, le long des villages et des campagnes paisibles à la découverte de la Flandre.

 

Après le Mur, vous n’aurez pas beaucoup le temps de souffler, sauf si vous faites un ravitaillement au café ‘t Hemelrijck. Avant que vous vous en rendiez compte, la route recommence à monter. C’est ensuite au tour du Bosberg, où Edwig Van Hooydonck venait généralement à bout de ses adversaires. Une solide condition est indispensable pour cet itinéraire. La boucle fait 114 kilomètres de long, et elle commence et se termine au Centrum Ronde van Vlaanderen à Audenarde. Vous pourrez également y prendre une douche avant de vous plonger dans l’histoire de cette course mythique.


3 célèbres passages

Koppenberg

Pas de Mur de Grammont cette année, mais heureusement, l’autre monument, le Koppenberg, est bien au programme. Un pourcentage d’ascension moyen de 11,6 %, avec des passages à 22 % : même pour les mangeurs de pavés les plus aguerris, cette côte de 600 mètres donne du fil à retordre.

Vieux Quaremont

Plus de deux kilomètres de long, dont les trois quarts sur des pavés qui semblent avoir été jetés à l’aveugle : pas étonnant que le Vieux Quaremont soit depuis quelques années le juge de paix du Tour des Flandres. En 2019, c’est sur les flancs de cette colline, située à Kluisbergen, que l’Italien Alberto Bettiol s’est envolé vers sa première victoire dans une classique.

Paterberg

Le Paterberg est sans pitié : court et a priori inoffensif, mais mortel après tout ce qui précède. 400 mètres de long, 12,5 % de moyenne, avec des passages à 20 %. C’est le moment de la course où même les coureurs les plus et les moins croyants font appel à une puissance divine.

Le Tour des Flandres 2020 en chiffres

  • 104e édition
  • 240,6 kilomètres
  • 17 côtes
  • 5 secteurs pavés
  • 69 fois remporté par un Belge

Envie d’en découvrir plus sur ce que le pays flamand a à offrir ? Nous avons concocté pour vous un programme d’une semaine bien garni et surprenant.


Vous voulez explorer les routes flamandes comme un véritable Flandrien ? Nous vous aidons à choisir la meilleure tenue de cyclisme.


Paramétrage des cookies pour une meilleure expérience en ligne avec A.S.Adventure

Pour vous garantir la meilleure expérience en ligne, A.S.Adventure utilise des cookies marketing, analytiques et fonctionnels (et des technologies similaires). Pour plus d'informations, nous vous renvoyons également à notre cookie policy. Sur nos sites, des tiers placent parfois des cookies de suivi pour vous montrer des publicités personnalisées en dehors du site web d'A.S.Adventure. En outre, des cookies de suivi sont placés par les réseaux sociaux. En sélectionnant « accepter les cookies », vous acceptez cette option. Pour ne pas avoir à vous poser la même question à chaque fois, nous enregistrons vos préférences concernant l’utilisation des cookies sur notre site Internet pour une durée de deux ans. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment via la politique en matière de cookies au bas de chaque page du site Internet.