image link

Offre supplémentaire en ligne : Jack Wolfskin jusqu-à -60 %

Une envie pressante ? Guide des toilettes en pleine nature

L’idée de devoir aller aux toilettes au milieu de nulle part vous tracasse ? Pas de panique : l’humanité le fait depuis des siècles, nous savons très bien comment nous y prendre. Un petit cours de remise à niveau ne peut pas faire de tort… Apprenez comment avoir un impact minimal sur la nature et permettre aux randonneurs après vous de profiter des environs. Suivez nos conseils pour vous soulager en route, simplement et proprement.


Quelques conseils pour la petite commission

Évidemment, commencez par trouver un endroit à l’abri du regard des passants. Une intersection très fréquentée de sentiers de randonnée ne sera donc pas le meilleur choix. Il y a aussi d’autres éléments dont il faut tenir compte pour vider sa vessie en pleine nature, surtout quand on est une femme.

  • Choisissez un sol meuble et absorbant. Un lit d’aiguilles de pin évitera mieux les éclaboussures qu’un chemin de gravier. Assurez-vous également que votre pantalon, vos lacets de chaussures et les sangles de votre sac à dos ne vous gênent pas. Il est également utile d’avoir des chaussures imperméables.
  • Tenez compte de l’inclinaison. Si vous vous baladez dans une zone vallonnée, l’idéal est d’uriner vers le bas et d’éviter d’être debout ou accroupie dans la trajectoire du « flux ». Vérifiez aussi la direction du vent, au cas où vous auriez une petite urgence par temps de tempête.
  • Demandez à votre partenaire de marche de faire le guet. Dans une zone sans arbres ou buissons derrière lesquels s’accroupir, il ou elle pourra vous avertir à temps de l’approche de randonneurs. Vous marchez en solitaire ? Nouez-vous une serviette ou un sarong autour de la taille pour vous protéger des regards indiscrets.
    <LINK serviette : https://www.asadventure.com/fr/c/equipement/accessoires-de-voyage/serviettes.html>
  • Utilisez un Travel John. Il permet aux femmes de faire pipi debout, ce qui est utile par temps froid ou humide. Conseil : entraînez-vous chez vous, car cela demande un peu d’expérience. S’il n’y a pas de ruisseau aux alentours pour le rincer, prévoyez un sachet en plastique refermable.
  • Apportez du papier toilette ou des mouchoirs en papier. C’est plus hygiénique. Le papier se décompose assez facilement dans la nature, mais ce n’est évidemment pas beau à voir pour les autres randonneurs. Rangez donc votre papier usagé — tout comme vos tampons et serviettes hygiéniques — dans un sachet en plastique que vous jetterez en rentrant chez vous.

Peut-on faire pipi dans l’eau ?

Tout dépend du volume d’eau et du courant. Vous êtes près d’un étang, d’un petit ruisseau ou d’un lac ? Éloignez-vous d’une centaine de mètres pour ne pas polluer l’eau. C’est bien moins grave dans une grande rivière rapide. Votre urine sera rapidement dispersée et diluée par le grand volume d’eau et sera emportée par le courant.

 


Quelques conseils pour la grande commission

C’est assez simple de plonger dans des buissons pour faire pipi, mais que faire quand vos intestins gargouillent en pleine randonnée ? C’est un petit peu plus compliqué. Renseignez-vous d’abord pour savoir s’il est permis de se soulager dans la zone où vous marchez — dans certaines réserves naturelles vulnérables, il est absolument interdit de laisser des traces. Mais même si c’est autorisé, ces quelques informations vous seront utiles.

  • Prévoyez tout le nécessaire pour une visite aux toilettes
    Emportez du papier toilette, mais aussi une petite pelle pour creuser un trou. Il est interdit de se soulager dans la zone en question ? Vous allez alors devoir transporter tout le bazar dans un sachet en plastique refermable. Ou dans deux sachets, pour plus de sécurité.
  • Préférez un sol riche et meuble, dans un endroit ensoleillé
    Vos excréments se décomposeront plus rapidement et seront absorbés par le sol. L’idéal est de creuser d’abord un petit trou d’environ 10 centimètres de large et de 15 à 20 cm de profondeur, que vous comblerez ensuite avec la terre que vous avez enlevée. Piétinez-la et placez une grosse pierre ou une branche par-dessus, pour éviter que les animaux sauvages ne déterrent votre « trésor ». Le sol est trop dur ? Soulevez un gros rocher, faites votre petite affaire et remettez-le en place. Ni vu ni connu !
  • Reprenez votre papier toilette
    Avec la grande commission, plus qu’avec la petite, ce n’est pas très responsable de laisser ses déchets dans la forêt. Vous non plus n’avez pas envie de marcher dans une décharge, si ? Pliez donc soigneusement votre papier usagé et rangez-le dans un sachet refermable. Ne jetez jamais de lingettes humides dans la nature, elles ne sont pas biodégradables, même si vous les enterrez !

 

Gardez les mains propres

En pleine forêt, pas de robinet pour se laver les mains après une visite aux toilettes naturelles. Toutefois, les mains sales peuvent occasionner de nombreux problèmes de digestion… ce dont on se passerait bien lors d’une balade dans la nature. Emportez donc toujours un gel désinfectant pour les mains et frottez-vous longuement les mains avec celui-ci, comme si vous vous laviez les mains avec de l’eau et du savon. Depuis la pandémie, on connaît la chanson, non ?


Voilà, vous vous débrouillez maintenant sans le confort d’un cabinet de toilette. Cela vous ouvre des perspectives ! Vous pouvez à présent passer un week-end tranquille à camper gratuitement dans une aire de bivouac.


Vous vous sentez à nouveau plus à l’aise pour faire une randonnée d’une journée entière dans la nature ? Nous vous offrons tous les conseils pour transformer votre hobby de confinement en une véritable passion pour la randonnée.


Paramétrage des cookies pour une meilleure expérience en ligne avec A.S.Adventure

Pour vous garantir la meilleure expérience en ligne, A.S.Adventure utilise des cookies marketing, analytiques et fonctionnels (et des technologies similaires). Pour plus d'informations, nous vous renvoyons également à notre cookie policy. Sur nos sites, des tiers placent parfois des cookies de suivi pour vous montrer des publicités personnalisées en dehors du site web d'A.S.Adventure. En outre, des cookies de suivi sont placés par les réseaux sociaux. En sélectionnant « accepter les cookies », vous acceptez cette option. Pour ne pas avoir à vous poser la même question à chaque fois, nous enregistrons vos préférences concernant l’utilisation des cookies sur notre site Internet pour une durée de deux ans. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment via la politique en matière de cookies au bas de chaque page du site Internet.