À la découverte des îles des Wadden aux Pays-Bas

Au large des côtes des Pays-Bas, de l’Allemagne et du Danemark se trouve un chapelet de perles de nacre : les îles des Wadden, un univers protégé par l’UNESCO, sculpté par le flux et le reflux de la marée. Cinq des îles habitées – et les bancs de sable qui les séparent – sont rattachées aux Pays-Bas. Partons pour une tournée des îles du sud-ouest au nord-est : de Texel et Vlieland jusqu’à Terschelling, Ameland et enfin Schiermonnikoog.

ATTENTION : à l’heure d’écrire cet article, les voyages non essentiels hors de Belgique étaient interdits. Lorsque vous lirez ce blog, il se peut que les mesures COVID-19 aient entretemps été assouplies. Consultez les informations officielles les plus récentes sur le site www.info-coronavirus.be.

 

Sachez que même si les mesures ont été assouplies ou suspendues, il se peut que des restrictions (de voyage) soient imposées pour certaines destinations. Consultez toujours le site Internet du pays de destination et prenez le cas échéant contact avec l’office du tourisme local avant de réserver vos vacances.


1. Texel : l’Ibiza du Nord

  • ± 13 600 habitants
  • 170 km²
  • La plus grande île des Pays-Bas

En raison de ses bonnes connexions avec le continent, Texel est l’île la plus populaire pour les excursions d’une journée. Avec plus de quarante réserves naturelles officielles, elle a tout pour plaire aux amateurs de nature. La plus vaste d’entre elles, le Parc national « Dunes de Texel », couvre un quart de la superficie de l’île. À l’intérieur des terres, cyclistes et promeneurs trouveront sur leur chemin des champs de tulipes, des villages historiques aux charmantes églises et de nombreux pâturages à moutons. Sur la longue plage de sable, vous verrez des prospecteurs de plage à la recherche de trésors en tous genres. Vous pourrez aussi grimper au sommet du vieux phare.


Texel à pied

En plus de diverses promenades non officielles, 16 itinéraires du Staatsbosbeheer (Office néerlandais des forêts) sillonnent l’île de Texel. Le plus court fait 0,8 kilomètre, le plus long 20 kilomètres. Certains peuvent être combinés.

Promenade dans le parc « Dunes de Texel » (15 km – départ : De Cocksdorp – arrivée : Ecomare)

Cet itinéraire explore la partie nord du parc national, qui fait la part belle aux dunes et forêts. La haute dune de Bertusnol forme un cadre idyllique pour un pique-nique. Vous pouvez y observer des lièvres et des lapins et profiter de la vue sur la réserve naturelle De Slufter et le phare. Les marais salants de De Slufter sont le seul endroit aux Pays-Bas où la mer peut pénétrer à l’intérieur des terres à marée haute, ce qui donne lieu à une faune et une flore uniques. Sur la route, vous croiserez également Ecomare, où 80 à 100 phoques malades ou affaiblis reprennent des forces chaque année. Le centre soigne aussi les oiseaux mazoutés. Vous pouvez également vous renseigner sur la nature de l’île, obtenir des cartes de randonnée ou participer à une excursion dans les dunes ou les vasières.


Texel à vélo

Texel compte 140 kilomètres de pistes cyclables. Pas envie de transporter votre propre bicyclette ? Aucun souci : les entreprises de location de vélos ne manquent pas sur cette île de vacances très populaire ! Les itinéraires les plus prisés sont le circuit nord (36 km), le circuit ouest (36 km) et le circuit sud (42,6 km). Il est aussi très facile de composer votre propre itinéraire à l’aide des points-nœuds. Attention : le vent peut souffler très fort à Texel !

Cet itinéraire vous emmène à travers les dunes et les bois du parc national Dunes de Texel. Vous suivez les contours de l’île en passant par Den Hoorn, avant de vous diriger vers le nord jusqu’à Den Burg, la principale ville de Texel avec sa multitude d’agréables terrasses, boutiques et restaurants. Un peu plus loin, Rozenhout vous invite à découvrir la vie à la ferme, à câliner des agneaux et à assister à une démonstration de conduite de troupeaux de moutons. Depuis le port d’Oudeschild, le circuit longe à nouveau l’eau avant de vous ramener à votre point de départ à travers les prairies et d’autres beaux paysages naturels.


Comment accéder à Texel ?

Le ferry qui part de Den Helder au moins une fois toutes les heures assure la traversée en 20 minutes. Den Helder est facilement accessible en train depuis Amsterdam. Le bus 33 vous emmène directement de la gare au port. Depuis le village de De Cocksdorp à Texel, vous pouvez prendre le bateau pour l’île voisine de Vlieland. Vous pouvez également transporter votre vélo, moyennant un petit supplément.

2. Vlieland : du sable à perte de vue

  • ± 1 200 habitants
  • 39 km²
  • La plus petite île des Wadden

Les cyclistes et les randonneurs sont rois sur la plus petite île des Wadden. Seules les voitures des quelques résidents, qui vivent pour la plupart dans l’unique village, Oost-Vlieland, y sont autorisées. La sensation d’espace est la plus palpable à la Vliehors, la plus grande étendue de sable d’Europe (24 km²) qui recouvre plus de la moitié de l’île. Attention : en semaine, le « Sahara du Nord » est une zone d’exercice militaire. Le week-end, vous pouvez visiter librement la réserve naturelle, éventuellement à bord du Vliehors Expres. N’oubliez pas de jeter un coup d’œil à la Drenkelingenhuisje, une maisonnette sur pilotis qui servait autrefois de refuge aux naufragés. Aujourd’hui, elle abrite un petit musée d’objets échoués, allant d’ossements de créatures marines aux dentiers !


Vlieland à pied

Six itinéraires facilement combinables et un total de 40 kilomètres de sentiers comblent les randonneurs. Attention : pendant la période de reproduction, du 15 mars au 1er août, les oiseaux élèvent ici leurs petits dans le calme et la tranquillité. Certains sentiers de randonnée sont alors interdits.

Cet itinéraire est balisé par des poteaux bleu foncé. Échauffez vos mollets, car la promenade commence par une raide montée vers le Kikkerbult ! L’effort est récompensé par le magnifique panorama qui vous attend au sommet. À marée basse, vous pouvez compter les huîtres sur le banc d’huîtres. Cette balade vous fait découvrir les zones les plus sauvages de Vlieland.

Dans le Polder de Kroon, vous aurez tout loisir d’observer de près les spatules, les cormorans, les avocettes, les huîtriers-pies, les busards des roseaux et des dizaines d’autres espèces. Votre parcours à travers les marais salants, les vasières et les polders sera parfois accompagné du chant des rossignols et des gorge-bleue cachés le long des berges. Un véritable paradis pour les oiseaux et les ornithologues ! En été, le spectacle est encore plus beau grâce à la profusion de fleurs.

Lien: Hotel Posthuys


Vlieland à vélo

Le vélo est le moyen de transport par excellence sur l’île sans voiture de Vlieland. 26 kilomètres de pistes cyclables, souvent pavées de coquillages, vous permettent de communier avec la nature.

La piste cyclable la plus connue de Vlieland longe la côte ouest de l’île à travers bois et dunes. À certains endroits, on peut voir la mer du Nord d’un côté et la mer des Wadden de l’autre. À mi-chemin, vous croiserez l’hôtel Posthuys. S’il vous reste encore un peu d’énergie, vous pouvez explorer le Polder de Kroon à pied. Si vous préférez rester en selle, faites demi-tour et retournez au point de départ à travers les forêts de la côte est. En chemin, vous rencontrerez le Vuurboetsduin, la plus haute dune des îles néerlandaises des Wadden, et son phare.


Comment accéder à Vlieland

Avec le ferry au départ de Harlingen, vous arrivez à Vlieland en une heure et demie. Le service express, plus coûteux, vous y emmène en 45 minutes. La gare de Harlingen est située juste à côté du terminal. Depuis Vlieland, vous pouvez également prendre le bateau pour Texel ou Terschelling. Sur l’île même, le vélo est roi.

Le saviez-vous ? Les îles des Wadden s’éloignent lentement du continent néerlandais ? Comme les vents et les courants se déplacent principalement d’ouest en est, certaines parties du littoral ouest des îles disparaissent peu à peu. En revanche, l’eau s’écoule plus lentement du côté est. Le sable et l’argile ont ainsi le temps de se déposer et de former ainsi de nouvelles terres. La plupart des villages se trouvent à l’ouest des îles, alors qu’à leur fondation, leur situation était beaucoup plus centrale. Par le passé, des maisons et des villages entiers ont été engloutis par la mer.


3. Terschelling : canneberges et épaves

  • ± 8 000 habitants
  • 85 km²
  • Le plus vieux phare des Pays-Bas

Terschelling est l’île des superlatifs : le Brandaris est le plus ancien phare des Pays-Bas, la Berkenvallei est la plus grande forêt naturelle des îles des Wadden et la réserve De Boschplaat abrite des milliers d’oiseaux et des plantes uniques. Les espaces naturels occupent pas moins de 80 % de l’île et aucune autre île des Wadden ne présente autant de diversité : forêts et plages, vallées de dunes et marais salant, polders et landes. Mais on y trouve aussi des vestiges humains, au Wrakkenmuseum par exemple, qui expose des découvertes provenant de plus de 150 épaves. Pas étonnant que de nombreux trésors s’y soient échoués : la plage fait 30 kilomètres de long et, par endroits, un kilomètre de large.


Terschelling à pied

Outre le réseau local de promenades, l’administration de l’État a également balisé sept itinéraires variés sur cette île. Les aventuriers peuvent également se promener dans la nature intacte de la réserve De Boschplaat, accessible de septembre à février.

Un petit bijou pour tous les passionnés de nature ! Imaginez une succession de somptueux paysages, de rudes montées sur d’immenses dunes et de nombreuses occasions d’observer des animaux. Les phoques et les sternes naines se reposent sur les bancs de sable, mais vous pouvez aussi avoir la chance d’apercevoir un chevreuil. L’hiver est particulièrement propice à une immersion dans la nature, lorsque l’odeur de la mer vous pique les narines et que la pluie glacée ruisselle le long de votre nuque. « La météo hivernale rend l’expérience unique », nous confirme le garde-forestier. Pour reprendre votre souffle, prévoyez un arrêt au pavillon De Walvis.


Terschelling à vélo

Même en l’absence de réseau cyclable de points-nœuds à Terschelling, l’île est une destination de rêve pour les amateurs de la petite reine. Les possibilités sont nombreuses : vous pouvez traverser les dunes et les polders à vélo, franchir la digue le long de la mer des Wadden ou louer un fatbike (vélo à pneus surdimensionnés) pour rouler sur la plage.

Les passionnés d’histoire apprécieront tout particulièrement ce tour de l’île, qui passe par tous les lieux d’intérêt historique ou culturel. Pédalez jusqu’au plus vieux phare des Pays-Bas, le Brandaris datant de 1594, et au hangar de plage « strandvonderijschuur ». Vous pouvez choisir le sens du circuit en fonction de la direction du vent. À vous cette excursion iodée, cheveux au vent !


Comment accéder à Terschelling ?

Depuis le port de Harlingen, qui est situé à côté de la gare, un ferry vous emmène à Terschelling en deux heures. Le service express ne prend que trois quarts d’heure. Vous pouvez aussi facilement rejoindre Terschelling au départ de Vlieland. Les connexions à Ameland sont plus sporadiques, car la traversée n’est possible qu’à marée haute.

Traversée à gué : randonnée sur l’eau

À marée basse, lorsque les bancs de sable s’assèchent, vous pouvez fouler le fond de la mer des Wadden du pied. C’est ce que l’on appelle la traversée à gué. Vous vous frayez un chemin à travers les tranchées et les rigoles de ruissellement (l’eau peut vous arriver jusqu’à la taille), dans la boue, le limon et les prairies d’herbes marines. En cours de route, vous croisez des oiseaux, des poissons, des crabes, de la salicorne, diverses plantes et des phoques. Important : faites-vous accompagner par un guide expérimenté qui connaît les marées comme sa poche. La traversée à gué, individuelle ou en groupe, est possible sur chacune des îles des Wadden. Renseignez-vous à l’Office du tourisme, à Ecomare (Texel) ou à De Noordwester (Vlieland).


4. Ameland : la plus belle plage des îles des Wadden

  • ± 3 750 habitants
  • 59 km²
  • Surnommée le « Diamant des Wadden »

Ameland n’a pas volé son surnom de « Diamant des Wadden ». Les vieux villages sont le témoin du passé lointain de la chasse à la baleine et de la marine marchande. Mais c’est surtout la nature qui émerveille : bois, marais, landes, réserves naturelles comme De Hôn et Het Oerd, et la population de mouettes et de sternes, plus nombreuse que les humains. Sans oublier l’attraction la plus emblématique d’Ameland : la plage longue de 27 kilomètres qui borde le nord de l’île et qui a été proclamée plus belle plage des îles des Wadden.


Ameland à pied

Les randonneurs qui veulent explorer Ameland à pied trouveront l’inspiration grâce aux huit itinéraires du Staatsbosbeheer.

Ce sentier forestier sillonne le paysage de dunes séculaire à l’extrémité ouest d’Ameland. Escaladez l’Engelmansduin, contemplez l’immensité et imprégnez-vous du silence. Sauf au printemps, lorsque les colonies d’oiseaux emplissent l’air de leurs cris. Des chemins non asphaltés vous emmènent à travers les dunes mouvantes et les roselières. Si vous restez assez longtemps dans le coin, vous pourrez admirer le coucher de soleil depuis la plage. Après, vous aurez amplement mérité de déguster une crêpe au restaurant Onder de Vuurtoren.


Ameland à vélo

Une centaine de kilomètres de pistes cyclables facilite l’exploration du Diamant des Wadden sur deux roues.

Depuis Nes, vous longez des plages immaculées, des forêts verdoyantes, des landes fleuries et la mer des Wadden qui clapote doucement en direction de Hollum, élu en 2020 l’un des cinq plus beaux villages des Pays-Bas. C’est un authentique village des Wadden, selon le jury, avec ses maisons des capitaines, son moulin à vent et un phare qui semble tout droit sorti d’un livre pour enfants. La route vous ramène à Nes via la côte est. En chemin, vous longez une large plage et traversez de charmants villages de polders.


Comment accéder à Ameland ?

Le bateau pour Ameland part à Holwerd. La traversée dure 45 minutes. Holwerd n’a pas de gare ferroviaire. En train, allez jusqu’à Leeuwarden, puis prenez le bus pour Holwerd. Des ferries vers Terschelling partent sporadiquement d’Ameland. Il est très rare qu’un bateau se rende à Schiermonnikoog ou à Vlieland.

5. Schiermonnikoog : le calme absolu

  • ± 950 habitants
  • 40 km²
  • L’ensemble de l’île est reconnu comme parc national

Cette île sans voiture a la plus faible densité de population de toutes les îles des Wadden. Depuis 1989, Schiermonnikoog est un parc national, sillonné de sentiers pédestres et de pistes cyclables. Marais salants, dunes, bois, polders, petits lacs et vasières : cette île est un paradis pour des centaines d’espèces d’oiseaux et d’animaux, mais aussi pour des centaines de plantes, dont neuf orchidées sauvages. Il y a bien longtemps, l’île était habitée par une communauté de moines vêtus de robes grises qui y ont construit des digues et lui ont donné son nom, Schiermonnikoog. Schier signifie en effet gris, monnik moine et oog île.


Schiermonnikoog à pied

En raison de sa taille compacte, l’île peut facilement être découverte à pied. L’Office du tourisme local suggère cinq boucles de cinq à vingt kilomètres. Les randonneurs et les adeptes de course nature trouveront également de l’inspiration sur le site de Natuurmonumenten.

Cette promenade vous fait découvrir le processus de dérive du sable et de formation des dunes. Vous accédez rapidement au Westerplas et à sa cabane d’observation, d’où vous pouvez apercevoir des spatules, des grèbes, des foulques macroules, des sizerins flammés, des bruants des roseaux et des butors étoilés. Vous continuez jusqu’à Het Rif, la plus large plage d’Europe. À certains endroits, vous marchez pendant un kilomètre et demi sur le sable blanc avant d’atteindre l’eau. Cette immense plaine, où l’on peut souvent voir des phoques, est en partie inondée à marée haute.


Schiermonnikoog à vélo

Schiermonnikoog n’est pas dotée d’un système de poteaux comme les autres îles des Wadden, car la nature doit y rester aussi intacte que possible. Divers itinéraires cyclistes sont toutefois disponibles sur papier. Trois d’entre eux sont également téléchargeables sur votre GPS ou votre smartphone.

Juste après le départ, vous découvrirez une mâchoire de baleine, un impressionnant souvenir de l’Arctique. Après avoir passé de petites maisons insulaires pittoresques, dont la plus ancienne sur Schiermonnikoog, vous pénétrerez dans les dunes. Les plus hautes dunes offrent une vue panoramique sur toute l’île. Cet itinéraire fait la part belle à l’histoire, avec le Bunker Wassermann par exemple, mais aussi et surtout à la nature. Ne manquez pas la cabane d’observation des oiseaux au Westerplas.


Comment accéder à Schiermonnikoog ?

Cinq ferries partent chaque jour du port de Lauwersoog jusqu’à Schiermonnikoog. La traversée dure 45 minutes, ou 20 minutes avec le service express. Lauwersoog n’a pas de gare, mais le port est accessible en bus depuis Groningen ou Leeuwarden, deux villes régulièrement desservies par un train en provenance d’Amsterdam. Une connexion directe à Ameland est très sporadiquement organisée.


Le saviez-vous ? Le phare de Schiermonnikoog émet quatre éclats lumineux, suivis d’une pause de six secondes. Celui d’Ameland clignote trois fois, puis reste éteint pendant six secondes. Chaque phare a sa propre signature, liée au nombre de syllabes du nom de l’île. C’est ce qui permet aux marins de se repérer.

Envie de prendre le large ? Dans l’A.S.Magazine 53 (printemps 2021), vous pouvez lire le récit complet de trois jours de navigation en mer des Wadden ! Demandez votre exemplaire de l’A.S.Magazine en magasin ou lisez la version en ligne ici.

Du vent dans les cheveux, du sel sur la peau et du soleil dans les yeux… Rien ne vaut un voyage au bord de la mer ! La journaliste Veerle Helsen connaît les meilleurs endroits en Europe où enfoncer vos pieds dans le sable.


Ne partez pas aux îles des Wadden – le paradis des ornithologues par excellence – sans vous munir d’une paire de jumelles ! Nous vous aidons à choisir le bon modèle pour augmenter sensiblement vos chances d’observation.


Paramétrage des cookies pour une meilleure expérience en ligne avec A.S.Adventure

Pour vous garantir la meilleure expérience en ligne, A.S.Adventure utilise des cookies marketing, analytiques et fonctionnels (et des technologies similaires). Pour plus d'informations, nous vous renvoyons également à notre cookie policy. Sur nos sites, des tiers placent parfois des cookies de suivi pour vous montrer des publicités personnalisées en dehors du site web d'A.S.Adventure. En outre, des cookies de suivi sont placés par les réseaux sociaux. En sélectionnant « accepter les cookies », vous acceptez cette option. Pour ne pas avoir à vous poser la même question à chaque fois, nous enregistrons vos préférences concernant l’utilisation des cookies sur notre site Internet pour une durée de deux ans. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment via la politique en matière de cookies au bas de chaque page du site Internet.