image link

Offre supplémentaire en ligne : Jack Wolfskin jusqu-à -60 %

Le bushcraft pour les débutants

© Outdoorschool

Vous voulez revenir à l’essentiel et vous rapprocher de la nature ? Vous allez peut-être vous découvrir une passion pour le bushcraft. Suivez le guide !

Qu’est-ce que le bushcraft ?

Bushcraft est un mot-valise composé de « bush » (nature sauvage) et de « craft » (artisanat). Le bushcraft désigne donc un ensemble de techniques qui permettent de séjourner dans la nature.

 

Il se différencie à ce titre de la survie (et du survivalisme), un terme souvent confondu avec le bushcraft. La survie, ou « survival » en anglais, consiste à survivre le plus longtemps possible à une situation dangereuse dans la nature. Pensez aux catastrophes naturelles ou au fait de se perdre dans la jungle. En survie, l’objectif est de sortir du « bush » le plus rapidement possible, alors que le bushcraft vise justement à se rapprocher de la nature.

Mensen wildplukken en tent in het bos

© Outdoorschool

Quelles sont les différentes techniques de bushcraft ?

Toute compétence liée à l’art de vivre dans et avec la nature peut être considérée comme une technique de bushcraft. En voici quelques exemples :

Pistage

Ajoutez une nouvelle dimension à vos promenades en forêt en apprenant à reconnaître les traces d’animaux. En identifiant les empreintes et les déjections, vous vous rapprochez de la faune locale et vous avez une meilleure idée de la vie dans la forêt. Partez lorsqu’il a plu, car les traces sont alors plus faciles à repérer. Soyez à l’affût des coulées, des sentiers que les animaux sauvages créent à force d’emprunter la même route.


Man maakt kampvuur

© Outdoorschool

Faire un feu de camp

Il existe plusieurs moyens de faire du feu pour cuisiner, pour se réchauffer ou simplement pour la convivialité. À l’aide de certains mécanismes d’allumage, les flammes crépiteront en un clin d’œil.

 

•    Prévoyez des matériaux combustibles pour faire partir votre feu. L’écorce de bouleau, par exemple, est un bon combustible. Ou facilitez-vous la vie en glissant des tindersticks dans votre sac à dos.

•    Avec un firesteel ou un allume-feu, faire du feu est un jeu d’enfant. Plus efficace que les allumettes et le briquet, le firesteel garantit la production d’étincelles.  


Savoir faire: comment faire du feu

Nous vous montrons comment facilement allumer un feu ! De l’emplacement approprié (spoiler : ce n’est pas permis n’importe où) et du combustible nécessaire, à la meilleure façon de faire partir votre feu.

Découvrez nos conseils enflammés

Cuisiner sur un feu de camp

Cuisiner sur un feu de camp (là où c’est autorisé !) est une expérience unique qui rendra votre aventure de bushcraft encore plus inoubliable. Vous pouvez apporter vos propres ingrédients et compléter vos recettes avec des baies sauvages, des orties ou des pissenlits. C’est une compétence que vous pouvez élever au rang d’art, comme le montre cet influenceur.


Maaltijd kook op kampvuur

© Outdoorschool

Fendre du bois avec un couteau

Saviez-vous que vous pouvez fendre du bois en frappant avec un autre morceau de bois sur un couteau de poche solide ? Le meilleur couteau pour cette technique de bushcraft est un grand couteau pleine soie (= partie en acier reliant la lame au manche) doté d’un dos carré et d’un manche robuste. Cette technique vous semble trop compliquée ? Utilisez plutôt une hache.


kampvuur wordt aangemaakt

© Outdoorschool

Comment commencer à pratiquer le bushcraft ?

L’une des techniques de bushcraft les plus essentielles à maîtriser est de faire du feu à l’aide d’un firesteel. N’allez pas ramasser de brindilles, mais essayez d’allumer votre premier feu avec du coton. Persévérez et renseignez-vous. Un firesteel ne vous sera utile que si vous savez exactement comment vous en servir. Ce Canadien vous montre l’exemple :

Une fois vos recherches terminées, il ne vous restera plus qu’à sortir en pleine nature. Partez en randonnée dans la forêt la plus proche et essayez de vous orienter en utilisant uniquement votre boussole. Regardez autour de vous : quelles plantes reconnaissez-vous ? Voyez-vous une coulée créée par un cerf ?


De quoi a-t-on besoin pour pratiquer le bushcraft ?

Tout bushcrafter qui se respecte ne peut se passer de ces six indispensables :

•    Un bon sac à dos : il se peut que vous n’emportiez pas beaucoup d’équipement avec vous lors d’une aventure en forêt. Rangez le matériel nécessaire dans un sac à dos solide.  

•    Un couteau de bonne qualité : le couteau sert à plusieurs techniques de bushcraft. Choisissez donc d’emblée un modèle solide et de bonne qualité.

•    Un firesteel : cet outil pratique vous permettra de faire facilement du feu. N’oubliez pas non plus vos tindersticks.

•    Trousse de premiers secours : un accident est vite arrivé. Une trousse de secours compacte contient le nécessaire pour soigner les petites blessures.

•    Vêtements et chaussures d’extérieur : une tenue adaptée rendra votre aventure beaucoup plus confortable ! Superposez les couches afin d’être paré(e) à toutes les conditions météorologiques. De bons vêtements de pluie vous mettront à l’abri des averses soudaines.

•    Powerbank : vous souhaitez de temps en temps prendre une photo ou une vidéo de votre aventure ? Ou encore vérifier où vous vous trouvez exactement ou quelle est la direction à prendre ? Dans ce cas, il ne faut pas que vous tombiez à court de batterie.

Vous ne savez toujours pas si le bushcraft est fait pour vous ? A.S.Adventure vous permet d’emprunter du matériel de plein air à prix avantageux. La location est possible à partir d’une journée.

Toutes les informations sur la location

Man breekt zijn tent correct af

© Outdoorschool

Plus de questions sur le bushcraft

En principe, on peut pratiquer le bushcraft dans n’importe quel coin de nature. Si vous avez un jardin, par exemple, vous pouvez commencer à y fendre du bois. Vous pouvez aussi vous rendre dans la forêt la plus proche pour apprendre à vous orienter à l’aide d’une boussole ou à reconnaître la faune et la flore.

 

Au bout d’un certain temps, vous aurez envie de mettre à profit vos nouvelles compétences en pleine nature. Pourquoi ne pas envisager des vacances de bushcraft ? En Écosse, en Finlande, en Suède, en Norvège et dans les États baltes, le camping sauvage est autorisé partout.

Le bushcraft n’est pas seulement un loisir d’été. Chaque saison vous offre l’occasion d’acquérir de nouvelles compétences :

 

•    L’hiver est le meilleur moment pour apprendre à reconnaître les différentes traces d’animaux. Vous ne trouverez pas d’empreinte plus claire que dans la neige ! Vous pouvez également utiliser la neige pour construire un abri en découpant des blocs de neige compressés et en les utilisant pour fabriquer une sorte d’igloo. Une deuxième méthode consiste à creuser un abri dans un gros amas de neige. Il ne vous reste plus qu’à espérer un Noël blanc !

 

•    Au printemps, la flore se réveille. Avec les abondantes floraisons, la forêt présente un tout autre visage que pendant les autres saisons. C’est aussi le moment de vous intéresser à la sève des arbres. Vous pouvez prélever de la sève de bouleau, de tilleul ou d’érable en coupant partiellement une branche basse et en y suspendant une bouteille.

 

•    L’été est la période idéale pour s’initier au bushcraft. Il y a plus de chances qu’il fasse beau, le bois est plus sec et vous avez plus de temps pour construire un abri. C’est aussi le moment idéal pour inspecter la population de baies sauvages alentour.

•    L’automne : une nouvelle saison, un nouveau spectacle, une nouvelle occasion d’explorer la même forêt et, cette fois, d’essayer d’identifier les arbres grâce à la couleur de leurs feuilles. Vous pouvez ainsi observer certaines espèces d’arbres tout au long de l’année. Mais il y a une autre chose qui vient immédiatement à l’esprit quand on pense à l’automne : les champignons ! La cueillette n’est en principe pas autorisée, mais si elle est destinée à un usage personnel, elle est tolérée. La prudence est toutefois de mise, car les spécimens toxiques sont souvent difficiles à distinguer des spécimens comestibles. Vous voulez en savoir plus sur les champignons que vous rencontrez en chemin ? Emportez un guide des champignons lors de vos balades.

De nombreux aspects du bushcraft sont malheureusement interdits en Belgique, aux Pays-Bas, en France et au Luxembourg. C’est notamment le cas du camping sauvage. Il existe toutefois des zones de bivouac, c’est-à-dire des zones délimitées au sein d’une réserve naturelle où vous pouvez planter gratuitement votre tente. Conseil : vérifiez toujours soigneusement les règles. Par exemple, faire du feu n’est autorisé qu’en présence d’un brasero. Si du bois de chauffage n’est pas fourni, vous pouvez ramasser du bois vous-même.


Prenez bien soin de votre équipement

Partez avec un équipement parfaitement entretenu. Faites appel à notre service Care & Repair pour offrir un nettoyage professionnel à votre veste préférée et pour l’entretien ou la réparation de vos chaussures de randonnée. Vous avez remarqué un défaut sur votre pantalon de randonnée ? Laissez notre service de réparation s’en occuper.

Tout savoir sur Care & Repair

Encore plus d’inspiration

Paramétrage des cookies pour une meilleure expérience en ligne avec A.S.Adventure

Pour vous garantir la meilleure expérience en ligne, A.S.Adventure utilise des cookies marketing, analytiques et fonctionnels (et des technologies similaires). Pour plus d'informations, nous vous renvoyons également à notre cookie policy. Sur nos sites, des tiers placent parfois des cookies de suivi pour vous montrer des publicités personnalisées en dehors du site web d'A.S.Adventure. En outre, des cookies de suivi sont placés par les réseaux sociaux. En sélectionnant « accepter les cookies », vous acceptez cette option. Pour ne pas avoir à vous poser la même question à chaque fois, nous enregistrons vos préférences concernant l’utilisation des cookies sur notre site Internet pour une durée de deux ans. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment via la politique en matière de cookies au bas de chaque page du site Internet.