basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Blog hôte Petits Belges : Ensemble, seuls au milieu de nulle part

Elle est account manager, lui est photographe. Ils vivent ensemble à Borgerhout et partagent une passion pour les voyages, la gastronomie, la culture et la nature. De la Thaïlande à la Californie, de la Scandinavie à Cuba, Jolijn et Jesse nous font profiter de leurs aventures via deux blogs.

« Une destination plutôt à l’écart des foules. » Nous ne serions pas Belges si nous n’entendions pas ou ne prononcions pas cette phrase régulièrement. Nous partons extrêmement souvent en vacances, mais nous sommes, semble-t-il, toujours à la recherche d’un lieu à découvrir par nous-mêmes, un endroit que ne fréquente aucun autre touriste. Afin de se retrouver ensemble, seuls au milieu de nulle part. Gardez donc le secret !

Un peu partout en Islande


 

Une alternance de routes désertes, de chutes d’eau, de glaciers, de mares fumantes et de champs de lave ponctués de mousse. C’est très simple : si on n’est pas à Reykjavík (ou au Lagon bleu), on est pratiquement seul. Nos plus beaux sites reculés se trouvent aux quatre coins de l’île : Siglufjörður au nord, Seydisfjördurà l’est, la région autour de Vík au sud et la presqu’île de Snæfellsnes à l’ouest. Vous n’avez rien contre les oiseaux et les moutons, j‘espère ? Car ceux-ci vous tiendront certainement compagnie.

La vallée de la Mort aux États-Unis


 

Vous cherchez des endroits éloignés de tout ? Vous avez de bonnes chances d’en trouver dans les déserts. La vallée de la Mort aux États-Unis n’y fait pas exception. Dans cet endroit, le plus torride de la planète, vous aurez tout le loisir d’oublier le reste du monde. Il y a bien sûr des sites populaires, tels que les étendues blanches de Badwater et le paysage érodé de Zabriskie Point. Mais il vous reste encore 13 628 km² à explorer (prenez de l’eau en suffisance !).

 

Mais la vallée de la Mort n’est pas le seul bon endroit pour se retrouver rien qu’à deux, le sentiment de solitude vous poursuivra sur les routes qui l’entourent. Prenez par exemple la route 395 de Lee Vining à Lone Pine ou la route 160 de Pahrump à Las Vegas. Réjouissez-vous de votre solitude, vous vous surprendrez à fredonner « The road ahead is empty ».

La Zélande aux Pays-Bas


 

Biervliet, IJzendijke, Hoofdplaat. Ces toponymes vous font sans doute déjà froncer les sourcils, mais si vous voulez rapidement vous éloigner de tout, la Zélande est la destination idéale. Vous retrancher quelques jours dans une petite maison blanche au milieu des champs, vous rendre à vélo au seul magasin du village et rejoindre le littoral déserté pour admirer le soleil qui se couche sur la mer. Avouons que la côte néerlandaise a beaucoup plus de charme que la nôtre (pour les frites, en revanche, on repassera la frontière !)

Un peu partout en Namibie


 

Avec 2,7 habitants par km², la Namibie est, après la Mongolie, le pays le moins peuplé du monde. Laissons les Namibiens entiers et arrondissons à trois habitants par km². Vous pouvez rouler dans le parc national d’Etosha pendant des heures et n’apercevoir que des animaux. Restez à l’écart de Dead Vlei et de Dune 45, et vous aurez le désert du Namib pour vous seuls. À Fish River Canyon, vous ne verrez qu’une immensité vide.

 

Mais c’est à Spitzkoppe que vous vous retrouverez totalement confronté à vous-même. La montagne de granite se dresse au-dessus des plaintes du désert du Namib. Il n’y a pratiquement rien. Emportez un matelas et un sac de couchage et passez une nuit à la belle étoile sur la montagne dénudée. L’expérience est inoubliable.

Viñales à Cuba

Suivre les guajiros au petit matin dans les champs de tabac odoriférants, admirer les mogotes (collines calcaires) dans la vallée, monter à cheval au coucher de soleil et se promener comme un vrai caballero sous l’arbre sacré ceiba, s’asseoir dans un fauteuil à bascule sur la terrasse de votre casa et contempler les étoiles. Bienvenue à Viñales, où l’on goûte à la vie au grand air version cubaine.

 

Vous avez besoin de reprendre votre souffle après l’agitation havanaise, mais n’avez nullement envie d’un hôtel tout inclus à Varadero ? Hit the road, Jack ! Nous avons roulé au petit bonheur la chance et avons atterri sur une piste qui semblait ne mener nulle part. Pendant une heure, nous n’avons rien vu d’autre que quelques hommes avec un cheval et une charrette et un groupe de vautours.

Koh Yao Noi in Thailand


 

Koh Yao Noi, « petite île allongée », n’a pas usurpé son nom. Au cœur de la baie de Phang Nga, entre Phuket et Krabi, vous trouverez un lieu qui n’a guère changé au fil des dernières décennies et qui a conservé un parfum d’authenticité. Explorez l’île à vélo et longez les rizières, les plantations de caoutchouc et les palmiers ; déambulez vers la plage et voyez comment les pêcheurs réparent leurs bateaux ou accompagnez en mer l’un des 3.500 insulaires.

 

Nous avons séjourné chez Pramot dans une simple hutte avec vue sur l’océan et les superbes rochers calcaires. Seul agent de police de l’île, Pramot exerce probablement l’un des métiers les plus relax au monde.

L’Ombrie en Italie


 

Même dans un pays qui figure toujours parmi les cinq destinations favorites des vacanciers belges, on peut presque se sentir seul au monde. Située au sud de la Toscane, l’Ombrie est une succession de vieux villages et de coins de nature vierge. Vous pouvez bien sûr visiter Assise, Orvieto et Pérouse, mais entre ces villes s’étendent de grands espaces solitaires. Découvrez les petits chemins à vélo ou enfilez vos chaussures de marche. Vous risquez fortement de vous demander en chemin si vous atteindrez un jour un village. Par contre, prenez garde aux porcs-épics.

 

Envie d’en savoir plus ? Découvrez sur www.petitsbelges.com toutes les photos et tous les récits de voyage de Jesse Willems et Jolijn Mathijssen.

La photographie de voyage vous passionne aussi ? Partagez vos plus beaux clichés avec nous sur Instagram et Twitter avec #asadventure ou publiez-les sur notre page Facebook !