Vous avez dit colonne d’eau ?

L’imperméabilité des vestes outdoor, pantalons de pluie ou tentes imperméables s’exprime quasi toujours en millimètres de colonne d’eau. La colonne d’eau traduit l’imperméabilité d’un tissu, mais qu’est-ce que cela veut dire exactement ? Et dans quelle mesure faut-il en tenir compte à l’achat de nouveaux équipements outdoor, comme des vêtements de randonnée, de cyclisme ou de ski ?

Que signifie « imperméable » ?

La colonne d’eau représente la pression à laquelle le matériel (technique) peut résister avant de devenir perméable. Le résultat s’exprime en millimètres et tout matériau dont le score est supérieur à 1 500 mm est considéré comme imperméable. Il s’agit toutefois d’un minimum absolu qui, dans la pratique, n’est pas toujours suffisant. En effet, la pression de 1 500 mm est rapidement dépassée quand vous bougez ou quand vous portez un sac à dos. La tension interne des coudes et des genoux ou la pression externe d’un sac à dos sur les épaules augmenteront notamment le risque d’infiltration d’eau à ces endroits.

 

Avec une colonne d’eau à partir de 10 000 mm (1 bar) et plus, les tissus sont considérés comme « très imperméables ». Vous remarquerez que presque tous les vêtements imperméables avec membrane (respirante) affichent cette valeur ou une valeur plus élevée. Les vestes les plus performantes à membrane respirante de type Gore-Tex et eVent atteignent souvent des valeurs plus élevées - jusqu’à 28 000 ou 30 000 mm.

 

Et c’est une bonne nouvelle, car plus la colonne d’eau d’une matière est élevée, plus elle supporte la pression. Et plus vous restez au sec !

Comment la colonne d’eau est-elle déterminée ?

La valeur de la « colonne d’eau » est mesurée en laboratoire : on place un cylindre sur un morceau de textile de 1 cm2 et on le remplit lentement d’eau jusqu’à ce qu’une goutte traverse le tissu. La hauteur que l’eau a atteinte dans le cylindre représente la colonne d’eau de votre veste. C’est aussi la raison pour laquelle cette valeur est exprimée en millimètres.

Choisissez la colonne d’eau en fonction de votre utilisation

C’est bien gentil toutes ces valeurs de colonne d’eau, mais comment les interpréter quand, en tant que consommateur, on veut « juste » qu’une veste, un pantalon ou une tente soient résistants et imperméables ?

 

Tenez compte des circonstances dans lesquelles vous allez utiliser votre matériel et choisissez la colonne d’eau en conséquence, car des facteurs externes influent également sur votre matériel :

 

Si vous vous installez dans de l’herbe mouillée avec un pantalon imperméable, le poids de votre corps, tout comme l’eau, exercera aussi une pression sur le tissu. Pour éviter d’avoir les fesses mouillées, optez donc pour un pantalon avec colonne d’eau de 10 000 mm minimum plutôt que 1 500 mm. Bon à savoir : avec un pantalon de pluie imperméable, vous aurez plus chaud. Pour une randonnée sportive, envisagez l’achat d’un pantalon hydrofuge aux propriétés respirantes.

 

Si vous partez en randonnée avec un sac à dos, celui-ci augmentera la pression et le frottement sur votre veste. On recommande donc aux backpackers d’opter pour une colonne d’eau d’au moins 15 000 mm. Pour ne prendre aucun risque, investissez dans une veste avec membrane imperméable et une colonne d’eau de 20 000 mm ou plus. Pour préserver l’imperméabilité et la respirabilité de votre veste outdoor, un entretien régulier et adapté est essentiel.

 

Par exemple, si votre projet est de faire de la randonnée en Écosse en pleine saison des pluies, choisissez une veste un peu plus lourde, conçue pour les conditions les plus extrêmes et les plus humides. L’idéal est une veste haut de gamme avec Gore-Tex ou toute autre membrane de qualité. Celles-ci auront une colonne d’eau allant jusqu’à 30 000 mm.

Ne vous focalisez pas sur la colonne d’eau

À l’achat d’un nouvel équipement outdoor, on peut bien se fier à la colonne d’eau, mais n’oubliez pas qu’une veste est beaucoup plus que la matière dans laquelle elle est fabriquée. Après tout, la colonne d’eau vous renseigne uniquement sur la résistance à l’eau du textile utilisé, et non sur la veste dans son ensemble.

 

C’est pourquoi il est aussi important de tenir compte du modèle. Faites attention à la coupe, mais aussi aux coutures (idéalement scellées ou collées), aux fermetures éclair, à la capuche et aux fermetures des manches - des zones généralement sujettes aux infiltrations.

 

Vous achetez une veste imperméable pour un sport en particulier ? Alors tenez-compte des petits plus. Pour une veste de sport d’hiver, un coupe-neige intégré empêchera la neige de s’immiscer en cas de chute, alors que pour les vestes de cyclisme (sportif), une coupe un peu plus longue dans le dos et des manches plus longues sont incontournables. Astuce : vérifiez si vous pouvez ajuster le capuchon de la veste. Rien de plus pénible que de se retrouver le nez dans le capuchon quand on tourne la tête. Un capuchon ajustable restera aussi mieux en place, ce qui signifie plus de sécurité sur la route

 

Quels que soient vos souhaits, nos experts seront ravis de vous conseiller pour trouver la veste ou le pantalon imperméables parfaits pour vos activités outdoor !

Vous cherchez une veste imperméable qui vous tient au sec dans les conditions les plus variées ? Notre expert Wietse Claes vous présente ses vestes imperméables préférées !

 

Pour conserver les propriétés d’imperméabilité, un bon entretien est essentiel. Notre résumé pratique a pour objet de dépoussiérer vos connaissances sur les produits d’entretien.

Qu’en est-il de la respirabilité ?

 

Toutes les vestes imperméables outdoor de notre gamme sont respirantes. La transpiration est évacuée, votre peau sèche plus vite et vous évitez de prendre froid. Cependant, la respirabilité ne vous empêchera pas de transpirer pendant vos activités.

 

En savoir plus sur la respirabilité >>